11 août 2015

"Nos chemins croisés" de George Tillman Jr


***

Titre original : The Longest Ride ( Etats-Unis, 2015)

Acteurs principaux : Scott Eastwood, Britt Robertson, Alan Alda et Oona Chaplin

Scénario : Craig Bolotin et Nicholas Sparks (roman)

Durée : 128 minutes 

Genres : drame/romance 

***

L’histoire d’amour de Luke, un champion de rodéo, et de Sophia, une étudiante à l’université qui aspire à travailler dans le monde de l’art à New York. Alors que leur couple est mis à l’épreuve par les difficultés de la vie, Sophia et Luke se lient d’amitié avec Ira, un vétéran de la Seconde Guerre 
mondiale qui leur raconte son propre parcours amoureux tumultueux et tragique.

***



C'est l'été, vous avez envie d'un film à l'eau de rose mais qui traite de sujets comme le sacrifice amoureux, la passion, l'art ou le rodéo , ou le goût du risque ? 
Eh, bien, ce film est fait pour vous !

Adapté d'un roman de Nicholas Sparks, on suit deux couples, Luke et Sophia et Ruth et Ira mais dans deux époques différentes : l'une au XXIème siècle et l'autre au XXème, durant la Seconde Guerre Mondiale (même si cette période ne s'étale que très peu pendant le film) jusque dans les années 60 environ. On suit le parcours de ces deux couples.

Autant vous le dire de suite, j'ai préféré les parties "flash-back" d'Ira, car c'étaient les plus intéressantes du film et les moins niaises. On suit son couple dans ses débuts amoureux puis dans ses difficultés pour avoir un enfant, dans ses disputes, ses retrouvailles. J'ai trouvé leur histoire très touchante car les deux nous montre qu'en amour, on doit faire des sacrifices. Tout n'a pas toujours été facile, mais ils ont surmonté les épreuves, coûte que coûte. J'ai adoré les suivre tous les deux, c'était très agréable de les voir évoluer. 


Quant à Luke et Sophia, je les ai beaucoup aimé mais leur histoire était trop plate pour moi. Trop de "facilités", disons. Ils ressemblaient un peu à Ken et Barbie : beaux, talentueux...  J'ai trouvé leur histoire d'amour mignonne et touchante. Certes, il y a des clichés mais je n'y ai pas vraiment fait attention sur le moment car j'étais subjuguée par l'histoire parallèle de ces deux couples :)


Et ceux qui critiquent ce genre de film, eh bien, ne les regardez pas tout simplement car ce qu'on demande à ceux-ci justement c'est d'être agréable à regarder et sans prise de tête ! Je dis ça car j'ai vu des critiques très négatives et qui n'ont pas vraiment lieu d'être car c'est sûr que si on n'aime pas les films à l'eau de rose, on ne les regarde pas et puis c'est tout, ça évite d'être déçu ( la bande-annonce est assez clair quant au contenu du film je trouve).

Certains diront que le jeu des acteurs principaux étaient nul mais personnellement, je les ai trouvé plutôt pas mal (évidemment, le charisme de Scott Eastwood a déterminé mon avis mais bon, que voulez-vous ...).


J'ai trouvé que le duo Britt Robertson/Scott Eastwood marchait plutôt et ce serait vous mentir en vous disant que ces deux là ne m'ont pas fait rêver :)

Quant à la photographie, elle était magnifique, les paysages étaient sublimes, bref,ce n'était que du bonheur pour les yeux ^^ 

Et je n'ai pas encore parlé de ma musique ! Celle-ci collait parfaitement à l'univers "cow-boy" du film et apportait une petite touche en plus pour parfaire le tout !


***
Anecdotes :

J'ai rassemblé pour vous les anecdotes les plus intéressantes et les plus croustillantes. 


Dans Chemins croisés, on retrouve le fils Clint Eastwood : Scott Eastwood et la petite-fille de Charlie Chaplin : Oona Chaplin.

Chemins croisés a été tourné à partir de juin 2014 dans trois villes de l’Etat de Caroline du Nord : Wilmington, Winston-Salem et Jacksonville. Britt Robertson est elle-même originaire de cette région.

Jusqu'à l'année passée, l'acteur principal dissimulait son illustre nom de famille en se faisant appeler Scott Reeves, d'après le nom de sa mère. Cependant, il est à l'affiche du film Chemin croisés en tant que Scott Eastwood.

Au moment du tournage, Scott Eastwood avait 28 ans, presque trop âgé pour son rôle. Il a d'ailleurs eu peur de paraître trop vieux.

Chemins croisés est sorti aux Etats-Unis le 10 avril 2015, jour où Ruth et Ira, incarnés par Oona Chaplin et Alan Alda, se rencontrent dans le film.
Britt Robertson a affirmé avoir fait la plupart de ses cascades elle-même ; en effet, elle connaissait déjà le milieu du rodéo, qu’elle a découvert quand elle était enfant. Elle a notamment été très impressionnée lorsqu’elle a assisté à un rodéo à Salinas, en Californie.

La raison qui a poussé Britt Robertson à auditionner pour le rôle a été, entre autres, le fait que le film soit une adaptation d’un roman de Nicholas Parks, un auteur que sa mère avait l’habitude de lire. Elle a déclaré qu'elle ressentait une sorte de nostalgie en pensant à ces romans, parce qu'ils font partie de son enfance.


Lorsque l'on compare les entrées des différentes adaptations des romans de Nicholas SparksChemins croisés se classe comme le deuxième pire résultat au box-office américain, avec à peu près 37 millions de dollars de profits. En comparaison, N'oublie jamais en avait fait presque le double.


L’un des taureaux utilisé pour le film, Rango, a assuré le spectacle dès le premier jour de tournage : "Quand les portes se sont ouvertes, il s’est jeté dehors, a fait un saut de presque deux mètres dans les airs, et pendant tout ça, notre rider le montait pour les huit secondes qu’il devait tenir", raconte le réalisateur.

Le chef décorateur, Mark Garner, a divisé les décors en trois segments, chacun avec sa palette de couleur. Pour le monde du passé, celui d’Ira et de Ruth, il a choisi de mettre en avant les tons ocres et bruns, pour évoquer les années 40. Pour l’univers de Sophia, les couleurs se veulent le plus neutres possible : "Je voulais que l’art explose littéralement contre ces fonds neutres pour définir qui elle était", explique-t-il. Enfin, les couleurs de Luke sont toutes des couleurs primaires, "mais aucun ton vif, il fallait que ces couleurs primaires collent aussi à l’univers du rodéo."


Les costumes ont constitué un autre enjeu technique, d’autant plus que le film traite deux périodes différentes. En plus des costumes des années 40, il a fallu prêter attention aux vêtements des cow-boys. Pour Luke (Scott Eastwood), la costumière Mary Claire Hannan a choisi le bleu, pour que l’on puisse le distinguer facilement. De plus, les jambières sont faites sur mesure, comme le veut la tradition du rodéo, afin que le cow-boy soit plus stable sur la selle.

Source : allociné

***

J'espère que ces anecdotes et cette chronique vous auront plu. La prochaine chronique cinématographique sera soit sur "Un homme idéal", "La Reine des Neiges" ou "Si je reste" (que j'ai regardé juste avant d'écrire cette chronique grâce à Stella, qui m'a dit qu'il était superbe-je confirme-)

Je vous embrasse, 

* Enjoy *




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Deviens acteur du blog en postant ton commentaire !

Moment de partage summer 2016 🌴🌵🌸🌞

Hello tout le monde !  J'espère que vous allez tous très bien et que vous profitez bien de vos vacances ! Eh oui, la rentrée app...