11 juin 2016

"Le garçon au sommet de la montagne" de John Boyne


INFORMATIONS : 

Auteur : John Boyne 
Titre VO : "The boy at the top of the mountain"
Prix : 13 €
272 pages 
Parution : 9 juin 2016
Thèmes : Seconde Guerre Mondiale, nazisme, enrôlement. 

SYNOPSIS : 

A l'aube de la Seconde Guerre mondiale, Pierrot vit à Paris avec ses parents, ignorant tout des nazis. Devenu orphelin, il est envoyé chez sa tante, en Allemagne, dans une maison au sommet d'une montagne.
Ce n'est pas une maison ordinaire. Le Berghof est la résidence d'Adolf Hitler. Pierrot va découvrir là un autre monde, fascinant et monstrueux.

MON AVIS :

J'avais lu "Mon père est parti à la guerre" de John Boyne il y a deux ans environ et j'avais beaucoup aimé ma lecture. L'auteur avait su, avec son écriture simple mais qui traite de durs sujets via l'histoire d'un enfant innocent me bouleverser. J'avais donc salué son ingéniosité. C'est avec plaisir que j'ai reçu son nouveau roman. 


Ce livre a été une très bonne découverte. Je dois avouer que l'écriture était très prenante, je l'ai donc lu pratiquement d'une traite. Le fait que John Boyne ait écrit son livre en utilisant le point de vue d'un enfant innocent, m'a beaucoup touché car elle a crée un contraste constant entre la pureté de la jeunesse et l'horreur de la guerre. 
On voit évoluer Pierrot, qui est tout jeune au début du livre. Il est jeune, orphelin et adorable. L'auteur insiste bien là-dessus et lorsque Pierrot grandit, je me suis trouvée complètement désemparée face à son changement d'habitudes. Il est devenu vraiment infâme au fur et à mesure des pages. J'ai vraiment été choquée de la manière dont Hitler avait réussi à enrôler ce petit bonhomme. Cela reflétait vraiment bien la manière dont certaines personnes sont devenues anti-juifs. 
J'ai trouvé ce roman très bien documenté, très réaliste, on pourrait croire que l'histoire de Pierrot s'est vraiment passée.  
Le livre nous fait réfléchir sur la manière dont certaines personnes nous "dirige" en quelque sorte. Dans notre société, nous somme libres, néanmoins, on peut penser aux diktats que la société de consommation nous impose. 
La fin est tout simplement magnifique et pleine d'espoir, je l'ai trouvé très bien trouvée. Comme quoi, malgré ses actes, Pierrot a encore une conscience et peut encore se faire pardonner en faisant le bien de nouveau ...

MA NOTE : 16/20 - Très beau livre à lire pour en apprendre sur l'enrôlement et Hitler. 

J'espère que cette chronique vous aura plu, 
Thousand kisses, 
Enjoy <3 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Deviens acteur du blog en postant ton commentaire !

Moment de partage summer 2016 🌴🌵🌸🌞

Hello tout le monde !  J'espère que vous allez tous très bien et que vous profitez bien de vos vacances ! Eh oui, la rentrée app...